Visite de la culture de Spiruline à Carqueiranne par l’agricampus

Visite de la Spiruline

Historique de l’exploitation :

C’est en 2004 que Jean-Bernard ce forme à la culture de la spiruline sur l’Agricampus, en 2005 il ouvre sa propre exploitation sur Carqueiranne. Cette exploitation s’étend sur 2000 m2 comprenant 700m2 de bassins, il y travail avec un salarié.

A découvrir : Se soigner par le plantes médicinales

Circuit de distribution :

Son choix de vente est direct, il produit et vente directement à ses consommateurs. Il peut vendre sur place ou bien par correspondance (internet/téléphone) (80% de la vente est réalisé par internet). Ce choix lui permet de fixer lui-même ses prix pour de ne pas avoir à les baisser sous une pression commerciale car la culture est artisanale et d’une bonne qualité ce qui légitimiste ses prix et il ne pourrait pas les vendre au prix de la spiruline trouvé dans les grandes surfaces.

bassin-culture-spiruline

La spiruline :

  • 10 milles tonnes de spiruline sur le marché par an
  • 200 tonnes par an en France
  • 50 tonnes exploité par an en France

Cette algue naturelle fait partie des toutes premières formes de vie sur terre. C’est une cyanobactérie, elle est capable de faire de la photosynthèse avec une structure simple. C’est une micro algue, visible au microscope elle a une forme de spirale d’où son nom. Elle était présente dans certains lacs et ce sont les populations qui vivaient à côté qui on était les premiers consommateurs.

Aujourd’hui elle est cultivé pour être mangé car c’est un super aliment, riche en protéines, vitamines (D ,B1,B6,A,E,B9,B12), oligoéléments, minéraux, enzymes, magnésium, acides gras essentiels, antioxydants, fer, calcium, chlorophylle et provitamines. La dose quotidienne recommandé pour apprécier les effets est de 5g par jour.

Zoom sur : L’Agriculture Biologique

La culture :

C’est une culture en bassin dans lesquels en plus de l’eau douce (500m3 d’eau utilisé par an) il faut rajouter des apports minéraux, de l’azote, du phosphore et du potassium qui vont nourrir l’algue. Il faut également un système d’agitation dans les bassins pour ne pas que l’algue remonte à la surface et risque d’être détérioré (ex : soleil qui brule).

La culture se fait en milieu basique alcalin avec un PH supérieur à 10. Ce qui présente l’intérêt de ne pas à avoir recours aux pesticides car le PH ne permet pas aux bactéries de s’y développer. La température va de 25° à 35°. (D’où l’arrêt de la culture en hiver, celle-ci reprendra en Avril pour ne pas avoir à chauffer la serre tout l’hiver.) C’est une culture qui n’a pas besoin de beaucoup de lumière et les serres sont équipées d’ombrage pour diminuer la lumière.

La spiruline est une culture à multiplication exponentiel en division, en effet tous les quatre jours on aura doublé la quantité de spiruline dans les bassins. Il n’y a pas besoin d’attendre une maturité ce qui rend une récolte journalière possible. La spiruline présente dans les bassins est alors pompé est envoyé sur des filtres ou l’eau va être redistribué aux bassins. Il faut relâcher une partie de la récolte pour qu’elle puisse de nouveau proliférer.

La production : d’aubergine

La partie que l’on veut garder, est alors passée dans un pressoir pour enlever le maximum d’eau. On va alors obtenir une sorte de crème. C’est la forme fraiche de la spiruline, celle-ci n’est pas commercialisée car sa durée de conservation n’est seulement que de quelques jours.

Elle va donc être séchée pour que sa durée de conservation atteigne plusieurs années et que sa forme soit réduite (atout à la vente). Pour cela nous allons la passer dans une machine qui la ressortira en fils semblable à des spaghettis. C’est fils vont ensuite être étendu sur des plaques de séchages puis placé au séchoir (pièce avec un ventilateur). Une fois sèche la spiruline sera réduite en morceau (facilement friable) puis mis en sachet.

huile essentielle