Les Plantes Médicinales : Le Tilleul

Tilleul – Nom latin Tilia vulgaris

tilleul

Le tilleul est un arbre connu et utilisé un peu partout dans ses zones d’origine depuis la plus Haute Antiquité. Toujours chargé de symbolique il a, selon les pays et les époques, symbolisé aussi bien la justice, la liberté que l’amitié, la tendresse et la fidélité. Son bois, facile à travailler car peu dur, a été et est toujours employé pour réaliser des sculptures et de très nombreux objets d’ébénisterie ou utilitaires.

Le tilleul est en général un bel arbre au tronc assez court mais bien droit qui peut atteindre pour les plus grands 35 à 40 m.

A lire : Médecine naturelle par les plantes

Les branches inférieures sont horizontales et les cimes sont très ramifiées. Les feuilles du tilleul commun sont assez petites, 5 à 8 cm, cordiformes et légèrement dentelées. Vert tendre au début du printemps, elles foncent en suite et prennent de belles couleurs jaunes à l’automne avant leur chute.

Origine : Europe.

Famille : Tiliacées.

Caractéristiques :

  • Terrain : pH : Alcalin et neutre – Sol : drainant.
  • Exposition : Soleil à mi ombre
  • Rusticité / Climat : Zone : 6 (-17 -28°C)
  • Feuillage : Caduc
  • Taille : 15 à 25 m
  • Comestible : Oui
  • Floraison : Oui
  • Couleur : blanc jaune

Cultiver le tilleul :

Plantez le tilleul à racines nues en fin d’automne. Vous pouvez planter un tilleul en conteneur de l’automne à la fin de l’hiver en dehors des périodes de gel.

La plante qui apaise : La Verveine officinale

Pendant les 2 ou 3 premières années suivant sa plantation, arrosez régulièrement votre plant en été. Il ne faut pas le laisser souffrir de sécheresse qui lui serait fatale.

Protégez le jeune tronc des ardeurs du soleil direct par un enveloppement protecteur laissant passer l’air (sacs de jute, natte de bruyère ou de bambou, paille…)

Vous pouvez également faire un apport d’engrais complet au printemps.

Ensuite, vous pourrez supprimer les tuteurs, et l’arrosage comme l’engrais ne seront plus nécessaires.

Un paillage végétal sous l’arbre, pendant la période de croissance, permettra de maintenir le sol frais plus longtemps, enrichira le sol et empêchera la pousse de mauvaises herbes faisant concurrence aux racines superficielles du tilleul.

Jeune, votre tilleul pourra nécessiter une taille de formation. Une fois devenu adulte, un tilleul installé dans un espace suffisant et en culture libre n’a pas besoin d’une taille régulière de son houppier. En revanche, pour un arbre qui doit être contraint pour limiter son volume ou/et conserver une forme, taillez-le régulièrement chaque année.

Les tilleuls sont fréquemment attaqués par des pucerons, ou des cochenilles (plus rarement).

Propriétés médicinales :

Récoltez les fleurs avec leur bractée au début de la floraison avant qu’elles ne soient complètement épanouies, c’est-à-dire entre juin et juillet selon votre climat.

Une plante étonnante : La Violette

La fleur de tilleul est avant tout calmante et adoucissante. Aussi l’emploie-t-on traditionnellement pour lutter contre diverses conséquences du stress, pour faciliter le sommeil ou la digestion. Seule, ou mélangée à d’autres plantes médicinales aux propriétés complémentaires, on l’utilise sous forme de tisanes, bien sûr, mais aussi de gélules de poudre ou de teintures mères de fleurs ou de bourgeons. De nombreux bains pour enfants contiennent des extraits de tilleul pour leur effet apaisant. De même, il existe des bains moussants relaxants au tilleul pour adulte.

L’aubier de tilleul est utilisé comme draineur car il facilite l’élimination de l’acide urique et des toxines par les reins et le foie. On l’emploie en complément des traitements des calculs urinaires ou biliaires. Il stimule la production et l’évacuation de la bile. C’est pourquoi on l’emploie aussi pour combattre des migraines ou états nauséeux d’origine digestive. On l’emploie sous forme de décoction des baronnets recoupés en petits morceaux, ou également de gélules de poudre nébulisée.

huile essentielle