Les Plantes Médicinales : La Rue fétide

Rue fétide – Nom latin Ruta graveolens

rue fétide

Très populaire au Moyen Age où elle était omniprésente en cuisine et dans la pharmacopée, cet arbrisseau vivace possède un très beau feuillage persistant, légèrement bleuté. Son parfum est puissant, apprécié par certains, fétide pour d’autres.

A lire : Guide complet, se soigner avec les plantes

Autres noms : Rue des jardins, herbe de grâce, péganion…

Origine : Sud de l’Europe.

Famille : Rutaceae.

Caractéristiques :

  • Terrain : pH : indifférent – Sol : Sec.
  • Exposition : Soleil.
  • Rusticité / Climat : Zone : 6 ( – 22 C – 17 C).
  • Feuillage : Persistant.
  • Taille : 1,00 m x 0,80 m
  • Comestible : Oui.
  • Floraison ornementale : Oui.
  • Jaune en été.

Cultiver la rue :

La rue pousse dans des sols légers, secs, rocailleux et plutôt alcalins, elle résiste très bien à la sécheresse c’est une plante rustique ne craignant absolument pas le froid et qui se plait en plein soleil.

Plus de plantes médicinales : La Sarriette des jardins

Peu d’entretien pour cultiver la rue, c’est une plante assez sobre, tant au niveau de l’arrosage que des engrais. La plantation sera réalisée au printemps ou en automne, en espaçant les pieds de 80 cm. Je préconise d’effectuer deux tailles par an, une taille légère après la floraison qui auront seulement pour but de couper les tiges florales et ainsi d’éviter que la plante ne s’affaiblisse en produisant ses graines. Cela lui empêchera de coloniser tout le jardin en se ressemant. Ensuite une deuxième taille, plus sévère au mois de mars, afin que la plante se développe de façon plus compacte et pour lui éviter de produire du vieux bois.

Vertus médicinales :

Très présente dans la pharmacopée médiévale, la rue est encore utilisée en homéopathie pour soigner les entorses. Elle possède des propriétés digestives et toniques.

Attention : du fait de ses propriétés abortives, les femmes enceintes ne doivent pas utiliser cette plante.

Un peu d’histoire :

Très populaire au Moyen Age, elle avait entre autres, la réputation de protéger de la peste et faisait partie des ingrédients du « vinaigre des 4 voleurs », cette potion que les pillards consommaient avant de détrousser les victimes atteintes de la terrible maladie.

Pour développer : La Sauge officinale

Elle possède la particularité d’éloigner les serpents et était employé par les bergers pour protéger leurs troupeaux.

huile essentielle