Les Plantes Médicinales : La Myrte commune

Myrte commune – Nom latin Myrtus communis

myrte commune

Bel arbrisseau cultivé depuis des siècles à la fois pour ses vertus médicinales et ses intérêts culinaires pour accompagner les gibiers, les grillades ou les salades.

Pour aller plus loin : Livret se soigner avec les plantes

Ses petites feuilles persistantes sont ovales, brillantes et sentent l’orange. Les fleurs blanc-crème, en étoile à 5 pétales sont très parfumées et apparaissent en été, suivies de baies noir-bleuté.

Origine : Bassin Méditerranéen, sud-est de l’Asie.

Famille : Myrtaceae.

Caractéristiques :

  • Terrain : pH : indifférent – Sol : Drainé.
  • Exposition : Soleil.
  • Rusticité / Climat : Zone : 7 (-16 C – 12 C).
  • Feuillage : Persistant.
  • Taille : 2,00 m x 1,50 m
  • Comestible : Oui.
  • Floraison ornementale : Oui blanche en été.

Cultiver le myrte :

Cet arbrisseau caractéristique du maquis est très répandu dans tout le bassin Méditerranéen, notamment en Corse et jusqu‘en Turquie.

Le myrte pousse en terrain bien drainé et apprécie des sols riches en humus et plutôt acides.

C’est une plante qui craint les grands froids va se plaire en plein soleil.

Une autre plante : L’Olivier culture et bienfait

La culture du myrte en dehors sa région d’origine comporte des risques. En effet, si le myrte résiste à quelques gelées, il craint les froids prolongés et les sols humides en hiver. Dans les régions froides, la culture en pot s’impose. Il faut cependant prévoir un pot d’une dimension assez importante et rentrer ce pot dans une véranda. Pour réussir une culture de myrte en pot, il faut prévoir un rempotage tous les 6 mois dans un contenant légèrement plus grand que le précédent. Pensez à bien drainer le fond du pot avec des graviers ou de la pouzzolane et utilisez un substrat drainant, riche en écorces.

Une taille légère sera pratiquée au mois de mars, en épointant les pousses terminales et en dégageant le centre de la plante.

Peu d’arrosage pour le myrte, mais un apport de compost sera nécessaire que se soit pour une culture en pot ou en pleine terre.

En Corse, on utilise les jeunes pousses en salade, ou pour accompagner les viandes, notamment le gibier ou les grillades.

Les baies servent à réaliser des confitures ou entrent dans la composition de liqueurs. Elles servaient aussi de teinture pour les cheveux.

On fabrique aussi des savons avec les fleurs et les feuilles de myrte.

Les boutons floraux et les baies séchées peuvent être employés comme des épices.

A lire : L’Origan commun

Les fleurs et les feuilles peuvent agrémenter les pots pourris.

Propriétés médicinales :

Ses propriétés antibiotiques sont avérées et en font une plante intéressante pour soigner la grippe et les différents problèmes des voies respiratoires. Elle est efficace contre la toux, elle traite les troubles urinaires et en usage externe elle permet de soigner les petits problèmes cutanés.

huile essentielle