Les plantes médicinales : l’Alliaire

Alliaire ( Nom latin Alliaria petiolata )

alliaire

Cette plante bisannuelle au goût d’ail permet d’accompagner de nombreux plats où l’on souhaite apporter une touche aillé, essentiellement avec les salades et les crudités. Ses feuilles sont cordiformes, dentées. Les fleurs apparaissent au printemps de la deuxième année, elles sont blanches en forme de croix.

A lire également : phytotherapie

Autre nom : Herbe à ail…

Famille : Brassicaceae.

Origine : Europe, Asie.

Caractéristiques :

  • Terrain : pH : indifférent – Sol : frais.
  • Exposition : Mi-ombre.
  • Rusticité / Climat : Zone : 6 (-22 -17 C)
  • Feuillage : caduc.
  • Taille : 0,40 m x 0,40 m
  • Comestible : Oui.
  • Floraison : Oui
  • Couleur : blanches au printemps.

Cultiver l’alliaire :

L’alliaire va pousser dans des sols riches et frais, plutôt à l’ombre. Avant la plantation, il faudra apporter du terreau ou du compost. L’alliaire étant une plante bisannuelle, il faudra renouveler votre culture chaque année. La première année, elle développe ses feuilles et au début de la deuxième année, elle fleurit, produit ses graines et meurt.

L’alliaire peut se ressemer naturellement seule si on laisse la plante monter en graines.

Une autre  plante médicinales : Aloe Vera

Si vous avez respecté ses exigences en ce qui concerne le sol et l’exposition, votre plante se développera bien, il suffit de lui apporter de l’eau si le besoin s’en fait sentir et de la tailler régulièrement.

Les feuilles se cueillent au fur et à mesure des besoins et se consomment fraiches. N’ayez pas peur de rabattre votre pied d’alliaire souvent, il ne s’en portera que mieux.

Propriétés médicinales :

On lui prête aussi des propriétés médicinales (antiseptique, diurétique…).

L’alliaire a longtemps été employé pour soigner les morsures d’animaux venimeux, ainsi que contre les piqûres d’insectes. Elle permet de traiter l’eczéma, les petites blessures. Elle est riche en vitamines C.

Un autre article : l’Angélique

huile essentielle