L’Huile de Millepertuis : Tout savoir de ses Vertus !

Le millepertuis est une plante qu’on voit très souvent sans connaître son nom. Comme ses fleurs jaunes sont très jolies, il est souvent utilisé pour décorer les ronds-points ou planté pour faire office de couvre-sol. Mais même avant cela, le millepertuis faisait partie de la pharmacopée traditionnelle depuis l’Antiquité où il servait déjà à soigner. Au Moyen-âge, il était cultivé dans les jardins de Simples et surnommé « chasse-démons ». Hypericum perforatum puisque tel est son doux nom latin, reste aujourd’hui une plante utilisée en herboristerie. Son huile essentielle deviendra vite un basique de votre trousse à pharmacie familiale.

Huile essentielle millepertuis

  • Émollient
  • Adoucissant, apaisant
  • Cicatrisant, régénérant cutané
  • Anti-inflammatoire
  • Antalgique
  • Antirides
  • Décongestionnant
  • Antibactérien
  • Antiprurigineux

Une mise en garde pour commencer

Il ne faut pas confondre l’huile essentielle de millepertuis et le macérât huileux de la même plante. L’une est extraite par distillation et l’autre obtenu en laissant macérer des fleurs dans de l’huile végétale (olive ou tournesol le plus souvent). Ces deux produits ont des propriétés différentes.

A lire : liste des huiles essentielles

Certaines sources affirment qu’il existe des risques d’interaction médicamenteuse entre l’huile essentielle de millepertuis et certains traitements au long cours comme la contraception orale par exemple. Il faut donc consulter un médecin avant d’utiliser cette huile.

Huile essentielle de millepertuis : anti-inflammatoire et anti-infectieuse de choc

Très riche en delta-germacrène, un composé chimique à la fois antiinfectieux et antiinflammatoire, l’huile essentielle de millepertuis est reconnue pour sa capacité à soigner les traumatismes (coups, bleus, bosses, chocs en tout genre) internes ou externes. Elle peut être utilisée en massage pour guérir les brûlures, les coups de soleil et pour accélérer la cicatrisation. Idéal pour les parents d’enfants casse-cous ! Il suffit de diluer une goutte dans un peu d’huile d’arnica et de l’appliquer sur la zone douloureuse. Pour accentuer son efficacité, elle peut être associée à d’autres huiles antichoc, comme l’huile essentielle d’hélichryse italienne ou la gaulthérie couchée.

L’huile essentielle de millepertuis est aussi antiinfectieuse, surtout au niveau des muqueuses (buccale, vaginale, anale, nasale…). Elle est donc utile contre les cystites ou les infections gynécologiques comme la vaginite par exemple. Il faut bien sûr suivre un traitement spécial pour combattre ces affections, mais son action peut être renforcée par l’HE de millepertuis. Il est possible d’acheter des ovules neutres en pharmacie sur lesquels vous pouvez en déposer une goutte en association avec les huiles essentielles de niaouli, de romarin à verbénone et de lavande aspic. N’hésitez pas non plus à faire une cure de probiotiques pour renforcer la flore vaginale et seconder l’action des huiles essentielles.

macerat-huileux-millepetuis

Au niveau cutané, l’huile essentielle de millepertuis est idéale pour combattre le psoriasis, l’eczéma et pour faire disparaitre les vergetures. Pour les soins de la peau, on peut créer une synergie avec les huiles essentielles de lavande aspic et de géranium, en dilution dans de l’huile de noisette par exemple.

Pour vous renseignez : Huile essentielle de manuka

L’huile essentielle de millepertuis est utile contre les bleus de l’âme aussi

On l’a évoqué plus haut, le nom du millepertuis au Moyen-âge était « chasse démon ». Pourquoi ? Parce qu’elle apaise puissamment et permet à chacun de retrouver la paix intérieure. Relaxante, elle intervient pour réguler le sommeil (par exemple lorsqu’il est déréglé par le décalage horaire) et les troubles d’ordre psychologique : anxiété, stress, dépression, chocs émotionnels… Pour retrouver le bien-être et la stabilité émotionnelle, elle peut être associée à l’huile essentielle de lavande fine, de néroli et d’ylang-ylang. Ce mélange doit être dilué dans de l’huile végétal et appliqué en massage à l’intérieur des poignets, sur le plexus solaire, sous les pieds et dans le dos. En outre, les massages permettent de stimuler la production des hormones du bien-être (même dans le cas où on se masse soi-même) et donc de renforcer l’action des huiles essentielles.

huile essentielle