Huile essentielle de thym

Le thym, c’est l’été, les grillades au barbecue, les herbes de Provence et le bouquet garni. Mais en aromathérapie, attention ! Le Thymus vulgaris a développé par moins de quatre chémotypes différents selon l’endroit où il est récolté. Alors, thym à linalol, thymol, thujanol ou saturéoïdes ? Petit tour d’horizon de leurs compositions et propriétés respectives.

Huile essentielle thym

  • Stimulante immunitaire
  • Anti-infectieuse et antiseptique aérienne
  • Décongestionnante veineuse
  • Régénérante hépatocytaire
  • Tonique et équilibrante du système nerveux (adultes et enfants).
  • Stimuler la réponse immunitaire
  • Les troubles ORL et respiratoires
  • Les problèmes de circulation sanguine

Thym à thymol

Irritante pour la peau, l’huile essentielle de thym à thymol doit être utilisée diluée à 5% maximum (1 goutte d’HE pour 19 gouttes d’huile végétale).

A lire : Dossier sur les huiles essentielles

« Cortison-like » (c’est-à-dire qu’elle imite les effets de la cortisone sur le corps) elle est réservée aux adultes à l’exception des femmes enceintes et allaitantes.

Pouvant être irritante pour les voies respiratoires, elle ne doit être ni inhalée, ni ingérée. Enfin, elle peut être toxique pour le foie et le système nerveux à forte dose sur une longue période.

Vous vous en doutez, si l’huile essentielle de thym à thymol a une liste aussi longue de mises en garde, c’est qu’elle est très puissante : elle est redoutable contre les infections, notamment touchant les voies respiratoires et pulmonaires (bronchite, pharyngite, angine…). Le thymol, qu’elle contient jusqu’à 55%, détruit la membrane cellulaire des bactéries et des virus, ce qui les tue. De par son action « cortison-like », l’huile essentielle de thym à thymol est aussi un merveilleux booster de notre immunité, ce qui renforce encore son pouvoir « anti-germes ». Enfin, en stimulant les glandes surrénales, elle permet de donner dynamiser tout l’organisme. Une bonne huile essentielle pour l’hiver.

A regarder : Huile essentielle de sauge sclarée

Thyme-Oil

Thym à thujanol

Le phénotype à thujanol de l’huile essentielle de Thymus vulgaris thujanoliferum est beaucoup plus doux que sa cousine à thymol. Elle peut être utilisée par toute la famille, à l’exception des nourrissons de moins de trois mois et des femmes enceintes de moins de trois mois.

Elle n’en est pas moins puissante. Antibactérienne et antivirale, elle est aussi immunostimulante. En outre, elle très efficace contre la frilosité excessive. En activant la circulation sanguine, elle réchauffe même les extrémités gelées et permet d’arrêter cette sensation d’avoir froid tout le temps. Elle sera donc très efficace l’hiver contre les infections ORL et respiratoires comme les otites, la grippe, la rhinopharyngite… Mais sa douceur présente un avantage certain : celui de pouvoir l’utiliser par voie interne ou en application. Elle servira donc aussi à traiter les infections des muqueuses buccales (aphtes, herpès labial…) que les mycoses (gynécologiques, cutanées, unguéales…) ou les infections internes (cystites, vulvite…).

 

thym linalol

Thym à linalol

L’huile essentielle de thym à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum) est soumise aux mêmes restrictions que le chémotype à thujanol.

L’huile essentielle de thym à linalol est très douce. Elle peut donc être utilisée pure sur la peau car elle est réputée pour éliminer les problèmes dermatologiques, tels que les verrues (issues d’un virus), le psoriasis, les mycoses et même certains parasites.

Thym saturéoïdes

Le chémotype Thymus satureoides est extrêmement puissant. Cette huile essentielle est donc à manipuler avec précautions : elle est réservée aux adultes, à l’exception des femmes enceintes et allaitantes. Elle est irritante et doit donc toujours être diluée avant d’être appliquée sur la peau (5 gouttes d’HE dans 95 gouttes d’HV). Elle ne doit jamais être ingérée et ne doit pas être utilisée en cas de problèmes de foie. Son usage doit être limité dans le temps.

Cependant, sur une courte période de temps, elle peut être très utile car elle est immunomodulante : elle régule l’action de notre système immunitaire. Elle sera donc très efficace en hiver pour prévenir les maladies, mais aussi pour aider les convalescents à récupérer après une grosse grippe ou une opération importante. Le carvacrol qu’elle contient a un effet stimulant physique et mental.

Voilà, vous savez tout, tout, tout sur l’huile essentielle de thym. Faites-en bon usage !

Un autre article : L’huile essentielle de sarriette

huile essentielle