Huile essentielle de romarin

Attention, ouvrez bien grand vos mirettes pour lire ce qui va suivre. Il n’y a pas une, mais DES huiles essentielles de romarin. Trois pour être précise. Bien qu’il s’agisse de la même plante (Rosmarinus officinalis), celle que tout le monde connait pour son goût et son odeur si uniques, elle a développé trois chémotypes différents selon les endroits de récolte. Alors romarin à camphre, à cinéol ou à verbénone ? Petit tour d’horizon de leurs compositions et propriétés respectives.

Huile essentielle romarin

  • Anti-inflammatoire pulmonaire et respiratoire
  • Décongestionnante et anti-infectieuse respiratoire, expectorante, mucolytique
  • Tonifiante psychique
  • Les douleurs musculaires
  • Les troubles digestifs
  • Infections respiratoires et ORL

Romarin à verbénone

Irritante pour la peau, l’huile essentielle de romarin à verbénone doit être utilisée diluée à 10% maximum (1goutte d’HE pour 9 gouttes d’huile végétale).

A découvrir : huile essentielle bio

« Cortison-like » (c’est-à-dire qu’elle imite les effets de la cortisone sur le corps) elle est réservée aux adultes à l’exception des femmes enceintes et allaitantes. Pouvant être irritante pour les voies respiratoires, elle ne doit être ni inhalée, ni diffusée.

De son petit nom Rosmarinus officinalis verbenoniferum, cette huile essentielle sera plutôt utilisée en soins de beauté. En effet, sa richesse en verbénone (jusqu’à 14%) en fait un puissant agent anti-cholestérol et anticellulite, car elle accélère la décomposition et le déstockage des graisses par l’organisme. De plus, elle améliore l’aspect de la peau en cas de vergetures et de cicatrices et rééquilibre la production de sébum des peaux grasses. Enfin, sa richesse en alpha-pinène en fait un antibactérien de choix, idéal pour soigner l’acné. Oui, on vous a vu tripoter vos boutons avec vos doigts sales …

huile-essentielle-romarin

Romarin à camphre

L’huile essentielle de romarin à camphre est soumise aux mêmes mises en garde que celle de romarin à verbénone (lire ci-dessus), en y ajoutant qu’elle ne doit surtout pas être ingérée. C’est donc une huile essentielle réservée à l’usage externe et ça tombe bien.

En effet, l’huile essentielle de romarin à camphre (Rosmarinus officinalis camphoriferum) a une spécialité : les douleurs musculaires ! Crampes, contractures, courbatures, rien ne lui résiste, même pas le torticolis le plus rebelle. Il faut dire qu’elle peut contenir jusqu’à 25% de camphre, une molécule qui a des propriétés relaxantes sur les muscles, antidouleur et chauffantes. Huile essentielle des sportifs, elle peut être utilisée en synergie avec la gaulthérie et le laurier noble (en dilution dans une huile végétale) pour des massages pré ou post effort. La même synergie peut également être utilisée par les personnes âgées ayant des douleurs articulaires.

Enfin, dans un domaine un peu différent, sa richesse en camphre confère aussi à cette huile essentielle la propriété de fluidifier le mucus. Elle peut donc être utilisée en massage sur la gorge et le dos (diluée, toujours) lors d’un rhume ou même d’une bronchite pour dégager les voies respiratoires.

Romarin à cinéol

L’huile essentielle de romarin à cinéol est à manipuler avec les mêmes précautions que celle de romarin à camphre (lire ci-dessus).

Rosmarinus officinalis cineoliferum sera l’huile essentielle de l’hiver. Utile pour traiter les gros et petits coups de mou, physiques ou moraux elle sera votre alliée quand le manque de lumière se fera sentir et provoquera déprime saisonnière et faible immunité. En outre, comme l’huile essentielle de romarin à camphre, elle pourra être utilisée pour traiter les maladies du froid : rhumes, bronchites, sinusites… car elle fluidifie le mucus et facilite son évacuation. Son action « cortison-like », en stimulant les glandes surrénales, sera d’un grand secours aux malades pour les remettre d’aplomb et retrouver de l’énergie en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « atchoum ». En cas d’encombrement des bronches, diluez la dans une huile végétale avec de l’huile essentielle d’Eucalyptus radiata et massez la gorge, la poitrine et le dos 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Voilà, après avoir lu cet article, vous connaissez à présent les effets des trois types d’huile essentielle de romarin. Faites le bon choix en fonction de vos besoins et profitez de son odeur de Provence !

huile essentielle