Huile essentielle de pin sylvestre

Pinus sylvestris, ou pin sylvestre, est un arbre qui peut mesurer jusqu’à 40 mètres de haut et vivre 500 ans. De la famille des conifères, son huile essentielle est obtenue par distillation de ses aiguilles. Son odeur de bois est très reconnaissable et vous transportera immédiatement en forêt pour y prendre un grand bol d’air. Ça tombe bien, les propriétés de l’huile essentielle de pin sylvestre sont principalement centrées sur le système respiratoire.

Huile essentielle pin

  • Expectorante et mucolytique
  • Décongestionnante respiratoire
  • Anti-inflammatoire et analgésique
  • Stimulante hormonale
  • Dynamisante et tonifiante
  • Les déficiences immunitaires
  • Les troubles ORL et respiratoires
  • Les troubles cutanés
  • Les douleurs articulaires et musculaires
  • Les troubles de la circulation sanguine et l’hypotension

Quelques mises en garde pour commencer

Attention, car, comme dirait l’oncle de Spiderman, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. L’huile essentielle de pin sylvestre est puissante, mais il faut la manipuler avec précaution. Tout d’abord, elle est réservée aux adultes et aux adolescents. Elle est interdite aux femmes enceintes et aux enfants.

A découvrir : Sélection huile essentielle bio

Il ne faut pas l’appliquer pure sur la peau, car elle est dermocaustique et irritante.

Enfin, elle est déconseillée en cas de problèmes rénaux.

Huile essentielle de pin sylvestre, l’alliée anti coup de froid

On a tous en tête l’odeur du pin, épicée et boisée. On lui associe souvent l’idée de fraicheur, de respiration et on a bien raison ! Très riche en alpha pinène, l’huile essentielle de pin sylvestre est mucolytique. Cela signifie qu’elle fluidifie les sécrétions du nez (aka la morve) et permet de dégager les voies aériennes en cas de rhume, de sinusite, de bronchite, de laryngite… En outre, elle augmente la proportion d’oxygène absorbé lors de la respiration.

Antivirale et antibactérienne, c’est l’huile parfaite pour lutter contre les refroidissements et les maladies de la sphère ORL. Elle est aussi thermogène, ce qui signifie qu’elle incite l’organisme à produire de la chaleur pour se réchauffer et se débarrasser des virus et des bactéries.

Pour rester dans la gamme des maux de l’hiver, on peut dire aussi que l’huile essentielle de pin sylvestre est très indiquée en cas de toux, grasse ou sèche. En effet, le bêta-pinène qu’elle contient est expectorant. Il vous fera donc tousser s’il y a « quelque chose » à faire sortir. En revanche, si vous avez simplement la gorge irritée, elle aura un effet antitussif.

Pour profiter de ses propriétés, vous disposez de plusieurs méthodes.

En diffusion, l’huile essentielle de pin sylvestre est un très bon antiseptique atmosphérique. Elle permet d’assainir en quelques minutes l’air d’une pièce (chambre d’un malade, bureau partagé, pièce à vivre familiale…). Elle peut être associée aux huiles essentielles de menthe poivrée et d’eucalyptus radié.

Par voie orale, l’huile essentielle de pin sylvestre peut être diluée dans une cuillère de miel avec de l’huile essentielle de tea tree ou de ravintsara, à avaler tel quel ou à faire fondre dans un thé noir aux épices. Dans un chaï par exemple, où la cannelle, le clou de girofle et la cardamone renforceront ses actions thermogène et antiseptique.

he_pin

L’huile essentielle de pin sylvestre peut être associé à celles de romarin à camphre et d’eucalyptus globulus diluées dans une huile végétale pour être appliquée en friction sur la poitrine et de dos lorsque les bronches sont prises.

Petit coup de pompe ?

Mais l’’huile essentielle de pin sylvestre ne limite pas son action aux nez bouchés. Elle est aussi reconnue pour ses vertus toniques et dynamisantes. En effet, elle fait partie des huiles essentielles dites « cortison-like » ou, en français, « dont l’effet est similaire à celui de la cortisone ». Elle stimule le corps et l’esprit et permet d’augmenter la tension artérielle, effet intéressant dans la cas d’hypotensions. Elle intervient donc en cas de « coup de mou », de fatigue physique, d’épuisement… Il est possible de la respirer à même le flacon, mais son efficacité peut être démultipliée si elle est utilisée en synergie à diffuser (le matin et en milieu d’après-midi, sinon, gare à l’insomnie !) avec les huiles essentielles de citron, de menthe poivrée, d’épinette noire et de basilic.

Zoom sur : Huile essentielle de patchouli

Presque aussi efficace qu’une balade en forêt !

huile essentielle